vendredi 11 avril 2008

Conseil municipal de Cognac : Commissions

Lundi soir, premier véritable conseil municipal pour la nouvelle équipe. A nouveau un public très présent, j'ai compté 75 personnes dans l'assistance (hors journalistes et administratifs). Cela change des conseils habituels ou nous sommes plutôt 2 ou 3... Le public n'a pas été gâté puisqu'il s'agissait d'un conseil très rébarbatif ou étaient élus les membres des commissions et les représentants dans les divers établissements publics, syndicats, comités et associations.

Voir les panoramas d'ambiance réalisés par Stéphane Charbeau pour son site panoglobe.

L'eau de la discorde
Le maire a tout d'abord remercié le public nombreux et a indiqué avoir rencontré Jérôme Mouhot pour discuter de la place de l'opposition dans les commissions et syndicats afin de simplifier les votes de ce jour. Les discussions ont été cordiales, sauf autour du SIEAAC (Syndicat de l'eau et de l'assainissement) qui a fait couler beaucoup d'encre depuis 2 ans (voir le feuilleton du SIEAAC). En effet, comme pour la mandature précédente une place raisonnable a été faite à l'opposition sauf au SIEAAC ou la majorité a souhaité prendre les 6 sièges réservés à la ville de Cognac. Michel Gourinchas a toutefois proposé une place de suppléant à l'opposition afin qu'ils reçoivent les dossiers et soient informés.

Noël Belliot est intervenu sur ce dossier (il était précédemment vice-président du SIEAAC et fervent défenseur de la délégation de service public). Il a bien sur critiqué l'attitude de la nouvelle municipalité, on le sentait très nerveux dans son nouveau rôle d'opposant. Il est revenu sur les propos de campagne de Simon Clavurier au sujet de l'annulation de la délégation et du recours auprès du tribunal administratif en cours. Il a rappelé que le SIEAAC a voté majoritairement contre la régie et que revenir sur ce sujet serait un déni de démocratie, oubliant un peu vite que lui même a refusé que les citoyens soient consultés sur ce point au motif "que le dossier est trop compliqué pour être compris par les gens".



Michel Gourinchas a reconnu que la mandature précédente avait accordé un siège à l'opposition mais que au vu des oppositions majeures sur ce dossier, il estime que Cognac a besoin d'une majorité forte au SIEAAC pour faire valoir pleinement sa position. Qu'en tout état de cause il conviendra d'attendre la décision du tribunal administratif pour statuer sur un éventuel passage en régie.

Finalement Jérôme Mouhot est intervenu pour clore l'échange qui commençait à tourner en rond...

Écoutez l'extrait sonore de l'échange entre Michel Gourinchas et Noël Belliot au sujet du SIEAAC (14 minutes) :

La liste des votes est très longue : 12 commissions, la communauté de communes, l'hôpital, 5 comités, 3 syndicats, 5 associations et divers organismes.
Je ne donnerai ici que les résultats qui m'apparaissent les plus significatifs et une petite analyse statistique. Les résultats complets seront disponibles sur le wiki de collectif "Le Retour de l'Autruche".

Les Commissions municipales.
Les commissions du conseil municipal ont pour objectif de préparer les dossiers qui seront votés lors du conseil, de recevoir les intervenants concernés et de débroussailler les dossiers afin de présenter les propositions de votes.
  • Aménagement durable, Urbanisme, Environnement et Cadre de vie : Jean-François Hérouard (président), Isabelle Lehman, Bernard Chambaudry, Marie-Paule Ancelin, Patrick Sedlacek, Patrick Bompoint, Dominique Charmensat, Annie-Claude Poirat, Gérard Deligne, Noël Belliot et Émilie Richaud.
  • Voirie, Citoyenneté, Vie quotidienne : Bernard Chambaudry (président), Marie-Paule Ancelin, Pulchérie Kouamé, Jean-François Hérouard, Gérard Jouannet, Annie-Claude Poirat, Michel Jayat et Bertrand Sourisseau.
  • Éducation Jeunesse : Nathalie Lacroix (présidente), Brigitte Bonneau, Marie-Paule Ancelin, Pulchérie Kouamé, Simon Clavurier, Isabelle Lehman, Jean-Marie Masson, Claude Guindet, Gilles Le Moine, Jean-François Hérouard, Sylvie Mamet, Émilie Richaud, Michel Jayat et Dominique Halley.
  • Démocratie Locale : Serge Lebreton (président), Brigitte Bonneau, Marianne Reynaud, Marie-Laure Cano, Michelle Le Floch, Pulchérie Kouamé, Jean-François Hérouard, Sylvie Mamet, Claude Guindet, Noël Belliot et un poste en attente pour l'opposition
  • Culture : Gérard Jouannet (culture), Brigitte Bonneau, Sylvie Mamet, Jean-François Hérouard, Pulchérie Kouamé, Patrick Bompoint, Marianne Reynaud, Maud Pourquier, Dominique Halley et Jeanine Provost.
  • Sports : Romuald Carry (président), Claude Guindet, Maud Pourquier, Nathalie Lacroix, Gilles Le Moine, Bernard Chambaudry, Françoise Mandeau, Bertrand Sourisseau et Jérôme Mouhot.
  • Solidarité-Prévention-Séniors : Marianne Reynaud (co-présidente), Françoise Mandeau (co-présidente), Claude Guindet, Serge Lebreton, Brigitte Bonneau, Michelle Le Floch, Annie-Claude Poirat, Maud Pourquier, Patrick Bompoint, Michel Jayat et Bertrand Sourisseau.
  • Cimetières : Claude Guindet (président), Brigitte Bonneau, Gilles Le Moine, Marie-Paule Ancelin, Jean-Marie Masson et Jeanine Provost.
  • Accessibilité : Annie-Claude Poirat (présidente), Serge Le Breton, Françoise Mandeau, Bernard Chambaudry, Patrick Bompoint et Michel Jayat.
  • Vie associative et animations : Michelle Le Floch (présidente), Marianne Reynaud, Claude Guindet, Pulchérie Kouamé, Gérard Jouannet, Isabelle Lehman, Dominique Halley et Noël Belliot.
  • Commission d'appel d'offre : Michel Gourinchas, Simon Clavurier, Jean-Marie Masson, Jean-François Hérouard, Bernard Chambaudry et Michel Jayat.
  • Commission de délégation de service public : Michel Gourinchas, Simon Clavurier, Françoise Mandeau, Jean-Marie Masson, Sylvie Mamet et Michel Jayat.
Etablissements publics, syndicats, etc...

Communauté de Communes de Cognac
: Michel Gourinchas, Gilles Le Moine, Dominique Charmensat, Sylvie Mamet, Patrick Bompoint, Patrick Sedlacek, Jean-Marie Masson, Bernard Chambaudry, Claude Guindet, Annie-Claude Poirat, Pulchérie Kouamé, Gérard Jouannet, Marianne Reynaud, Jean-François Hérouard, Françoise Mandeau, Maud Pourquier et Noël Belliot.

La communauté de communes (CdC) est un groupement des communes proches de Cognac et qui a reçu des communes adhérentes les compétences suivantes : aménagement de l'espace, actions de développement économique, mission locale, tourisme, loisirs, transport en commune, eaux pluviales, sport (en cours de transfert)
En savoir plus sur la CdC

SIEAAC : Simon Clavurier, Françoise Mandeau, Jean-Marie Masson, Jean-François Hérouard, Marie-Laure Cano et Michel Gourinchas.

Le SIEAAC gère le traitement et la distribution de l'eau potable et le réseau d'assainissement pour les villes de Cognac, Châteaubernard, St-Brice et Merpins.
Sièges au SIEAAC :
  • Cognac : 6
  • Châteaubernard : 4
  • Saint-Brice : 2
  • Merpins : 2
En savoir plus sur le SIEAAC

Hôpital : Michel Gourinchas (président), Maud Pourquier, Françoise Mandeau et Sylvie Mamet.
En savoir plus sur l'hôpital

Centre Communal d'Action Sociale : Marianne Reynaud, Claude Guindet, Françoise Mandeau, Brigitte Bonneau, Nathalie Lacroix, Michelle Le Floch, Annie-Claude Poirat et Dominique Halley.

Création d'un poste de Manager du commerce
Le conseil a voté la création d'un emploi de Manager du commerce à temps complet, ce poste était déjà inscrit au budget puisque la liste d'opposition avait un poste similaire à son programme.
Ce poste sera en partenariat avec les associations commerçants, la Chambre de Commerce et d'Industrie et la Chambre des Métiers. Ce poste consistera à
  • recherche de repreneurs pour les commerces fermés
  • transmission des demandes des commerçants
  • encouragement du commerce de proximité
  • recherche d'artisans et de producteurs du terroir pour les animations
  • promotion du centre des congrès
Rénumération : 1500 euros net.
L'opposition c'est abstenue de voter, en indiquant que le manque de précision sur les critères de sélection du candidat par la voie d'Émilie Richaud.

Statistiques
Afin d'établir une vision synthétique j'ai élaboré un classement, qui n'a d'autre signification que d'essayer de résumer les activités des élus. Pour ce classement, j'ai assigné des points à chaque fonction : Maire (50 points), Adjoints (20 points), Président de commission (10 points), Communauté de Communes et Commissions (5 points), Hôpital et SIEAAC (2 points), autres représentations (1 point).

Il est à noter que certains représentants à la Communauté de Communes recevront aussi des postes dans des commissions lorsque les élections de celles-ci auront lieux.
Avec ce système on aboutit au "classement" suivant :

Nom Liste Total (points)
Michel Gourinchas
majorité
108
Jean-François Hérouard
majorité
62
Françoise Mandeau
majorité
58
Marianne Reynaud
majorité
58
Gérard Jouannet
majorité
50
Claude Guindet
majorité
48
Bernard Chambaudry
majorité
47
Michelle Le Floch
majorité
45
Jean-Marie Masson
majorité
42
Serge Le Breton
majorité
42
Nathalie Lacroix
majorité
39
Annie-Claude Poirat
majorité
34
Michel Jayat
opposition
33
Romuald Carry
majorité
32
Patrick Sedlacek
majorité
32
Pulchérie Kouamé
majorité
32
Brigitte Bonneau
majorité
31
Sylvie Mamet
majorité
28
Patrick Bompoint
majorité
25
Isabelle Lehman
majorité
25
Maud Pourquier
majorité
24
Marie-Paule Ancelin
majorité
22
Gilles Le Moine
majorité
21
Noël Belliot
opposition
20
Simon Clavurier
majorité
20
Dominique Halley
opposition
18
Bertrand Sourisseau
opposition
16
Dominique Charmensat
majorité
13
Émilie Richaud
opposition
11
Jeanine Provost
opposition
11
Marie-Laure Cano
majorité
10
Gérard Deligne
majorité
8
Jérôme Mouhot
opposition
8

Ce qui est particulièrement intéressant c'est de voir la position des élus de l'opposition. Ainsi Michel Jayat (ancien adjoint à la voirie) occupe une place de choix (numéro 13) largement devant tous les autres de la liste minoritaire avec 6 commissions et 2 représentations. Jérôme Mouhot est bon dernier avec 1 seule commission (sport), 1 comité (sécurité) et 1 représentation à l'Avant-Scène Cognac.

Conclusion
Michel Gourinchas semble bien assumer son rôle de maître de cérémonie, avec des interventions pesées et une certaine ouverture. Le ton est serein et emprunt d'humours. Quelques couacs dans cette avalanche de votes à répétitions, avec des oublis vite signalés et rattrapés.

L'opposition s'installe et Jérôme Mouhot assume son rôle de leader de l'opposition en la jouant "sage" et laissant à Noël Belliot le rôle du "méchant". On constate avec le tableau précédent que si Jérôme siège en effet au conseil municipal il a choisi de s'investir peu dans les organes de la communes mais par contre assume pleinement le rôle de leader de l'opposition en se plaçant comme l'interlocuteur du Maire. Noël Belliot de son coté, et en probable concertation, assume le rôle brut de l'opposant : il siégera dans plusieurs commissions (démocratie locale, environnement, vie associative et communauté de communes) et semble vouloir être le grain de sable dans les rouages en intervenant sur des points importants ou mineurs (demande de bulletin secret pour le vote des suppléants au SIEAAC alors qu'il n'y a qu'une liste).
Michel Jayat endosse le rôle de l'opposant modéré et travailleur, intégrant un grand nombre de commissions et représentations.
Les autres élus de l'opposition sont encore novices et et l'avenir nous indiquera leur positionnement.

Rendez-vous
  • Le prochain conseil municipal devrait avoir lieu fin avril, début mai.
  • Samedi 12 avril 14h, rassemblement contre les franchises médicales devant la sous-préfecture : apportez vos boites de médicaments vides

15 commentaires:

Marianne Reynaud a dit…

Mme Provost est dans l'opposition et non dans la majorité, je crois que ça la ferai bondir si elle voyait ça!

Pierre-Alain Dorange a dit…

Merci de la correction, une erreur bien involontaire... désormais corrigée.

Anonyme a dit…

Pad,

je ne suis pas d'accord avec toi. Tu dis que Mouhot joue le rôle de leader mais je dirais plutot celui du comme d'hab. CAD, invisible. Quand, à Noel Bellot, j'ai écouté la bande son qui est à mon sens plus révélateur que ton billet sur le ton du conseil municipale. Je trouve que mettre en garde la majorité sur un dossier aussi complexe, n’est pas inutile. Je trouve que son intervention a été claire, posée et directe. Par contre, je trouve que le maire, n'est pas très serein. Il doit bien sûr assumer son programme et ce qu'il a promis aux citoyens de Cognac mais j'ai sentis BCP d'hésitations dans sa voix. Cognac a du souci à se faire car les qualités de la nouvelle majorité semblent faibles. Tant mieux pour la droite. j'aimerais tellement que Mouhot quitte une bonne fois pour tout la vie politique locale. Que Sourisseau reste à Paris et que Noel Belliot soit le nouveau chef d'un parti uni, autour de véritables connaissances des dossiers. Il faut vraiment aimer sa ville pour s'investir autant. Dommage que les gens ne se rendent pas compte de tout ca.

CDT


Julien

Pierre-Alain Dorange a dit…

Bonsoir Julien,

Je t'invites cordialement a venir au conseil municipal pour voir de visu ce que se passe dans la totalité. La bande son ne suffit pas à voir la réalité.

Je peux te dire que Noël Belliot était littéralement au bord de la crise de nerf lors de son intervention, s'attachant à des points de détails, le comble a été sa demande de vote à bulletin secret pour les titulaires du SIEAAC alors que l'opposition ne présentait personne et qu'il n'y avait qu'une seule liste : donc aucun suspens possible.
Il ne se contente pas de mettre en garde, il était surtout amer de ne pas conserver un poste au SIEAAC (ce qui est compréhensible en même temps).

Bien évidemment je ne peux pas mettre l'intégralité du conseil en audio (environ 1h30) et même ce ne serait pas suffisant, le mieux reste de venir en tant que citoyen assister au conseil.

A bientôt.

Anonyme a dit…

J'ai assisté au conseil municipal du 7 avril. J'ai trouvé l'intervetion de N.BELLIOT (sur l'eau) très bien argumenté, il a bien posé le débat concernant la repésentation des opositions dans des Syndicats. A aucun moment il a fait preuve d'énervement au contraire. Je crois que c'est lui le vrai chef de l'opposition car MOUHOT et SOUISSEAU ont déjà quitté Cognac. A lui de reconstruire avec E. RICHAUD et D.HALLEY et ceux qui auront le courrage de les accompagner pendant 6 ans.

Sébastien

Anonyme a dit…

Bonjour PAD,
J'étais présent, hier, à la réunion du SIEAAC. Et, comme Noël BELLIOT l'avait annoncé, lors du dernier conseil municipal, Cognac n'a pas la présidence du syndicat de l'eau. Le nouveau président n'ayant obtenu que 10 voix sur 14, celà prouve également que la candidature de Mr TIRRACI de Châteaubrnard n'était pas en accord avec les délégués de Cognac. Celà prouve surtout que Châteaubernard, Saint Brice et Merpins se sont entendu pour faire barrage à la volonté de la gauche cognaçaise à vouloir revenir en régie. Avoir écarté l'opposition du Syndicat de l'eau n'a donc servi a rien sauf a montrer le côté sectaire d'une gauche en mal de revanche.

Alain C

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec alain lorsqu'il fustige cette gauche donneuse de leçons qui parle de démocratie quand elle est dans l'oppositon mais qui lorsqu'elle a l'occasion de la mettre en pratique montre son vrai visage celui du sectarisme et de l'exclusion.

Pierre-Alain Dorange a dit…

Alain C,

Concernant l'élection du président du SIEAAC, je n'étais pas présent mais Cognac à 6 délégué et Chateaubernard 4, soit un total de 10. St Brice et Merpins en ayant chacun 2.
Le président ayant receuilli 10 voix je ne vois pas ce qui te permet de dire que tout les élus de Cognac n'aurait pas voté pour lui, sauf si le vote a eut lieu a main levé.

Notons que Cognac n'a pas présenté de président, on ne peut donc pas réellement dire que le poste a été perdu... Ni que quiconque a voter contre Cognac.

Quand au barrage contre Cognac, je sais pas ou tu va chercher ton interprétation. Avec 10 voix pour le président et 14 pour Simon Clavurier (sur un total de 14), cela m'apparaît plutôt, au contraire, bien engagé en faveur d'un possible retour en régie puisque Simon Clavurier est très engagé sur ce thème.

Anonyme a dit…

bonjour,
moi même j'ai assisté au conseil municipal, c'est quand même un peu osé de dire que noel belliot était au bord de la crise de nerf.
être rouge quand on a la parole, surtout quand on parle au conseil municipal tout en faisant une intervention argumentée ne veut pas dire etre au bord de la crise de nerf.
Cordialement

Morgan

Pierre-Alain Dorange a dit…

Bonjour Morgan,

Chacun peut interpréter les réactions des autres, moi c'est ce que j'ai senti.

Mr Belliot est un grand habitué des conseils, je ne l'ai vu que 2 fois dans cet "état" (tout rouge notamment) c'était à ce conseil et lors d'une réunion houleuse du SIEAAC au sujet de la régie. Je l'ai pourtant vu plusieurs dizaines de fois prendre la parole (au conseil, à la Cdc, au SIEAAC...) dans diverses conditions.

D'autres part, certaines de ces petites remarques concernant notamment Simon Clavurier (assis juste en face de moi comme par hasard) me font penser la même choses.
In fine, c'est l'interruption de Jérôme Mouhot pour clore la discussion qui a ramener le calme qui commencait a disparaitre.

Après je peux bien sur me tromper, mais c'est ce que j'ai resenti.

Anonyme a dit…

Cher PAD,

J'étais présente, également, à ce conseil municipal. J'ai trouvé l'intervetion d Noël BELLIOT parfaitement structurée et argumentée à aucun moment il n'a perdu son calme au contraire. Il suffit d'écouter la bande son de son intervention pour en avoir la peuve. Je vous trouve particulièrmet partisan et votre volonté affiché de soutenir votre gauche n'est pas crédible. En fait ce qui vous gêne dan cette affaire c'est que la gauche n'a pas su donner de poste à l'opposiion alors même qu'elle en avait eu un en 2001. Pour des élus qui parlent de démocratie paticiative bonjour les dégats.
Michelle

Anonyme a dit…

Pauvre PAD,
Voulez vous des débats ou non ?
Lorsqu'un élu prend la parole en séance le ton monte quelque fois et heureusement.
J'ai assisté au conseil en question. J'ai trouvé les interventions extrêmement correctes. Si Noël BELLIOT veut être le chef de file de l'opposition il doit être encore plus incisif et ne pas écouter les pisses froid qui sont caché derrière leur écran d'ordinateur.
Bart

Anonyme a dit…

Ah quand même, je ne suis pas le seul à trouver que Pad n'est pas du tout objectif. Mais ca on le sait depuis longtemps. Ce blog est le lieu d'interprétations et de propagande. Malheureusement, c’est le seul lieu pour suivre la vie locale. A quand la même chose mais objective.
J'ai lu un article dans le Figaro d'hier. Ou il y avait un article sur le Modem et les menaces provenant de l'Elysée. Après avoir tué l'extrême droite. Le gouvernement Sarkozy veut "dissoudre le centre". Quel rapport avec Cognac??? Et bien, la gauche par l'intermédiaire de Pad, du Journaliste de CL, que je ne citerais pas ici, Gribouille et d'autres qui installent leur permanence en bas des tours afin de continuer à terroriser les citoyens sur une menace du Centre ou de la droite. Je suis content de voir que rien n'est fait à Cognac. Que les premières décisions de l'équipe Gourinchas sont mauvaises et ca va continuer.


cdt

Julien

Gribouille a dit…

Julien

Bon on a compris que Mr Belliot n'étais pas énervé du tout.Juste que sa cravate un peu trop serrée lui à donné une figure un peu Rougeatre.Et que les "attaques" contre S.Clavurier et J.F. Hérouard dans son intervention ne sont que le fruit de notre imagination .Quand tu nous accuse de "terroriser les citoyens", prend ton dico et relis bien la définition de ces deux mots.
Maintenant que toi et tes amis vous l'ayez mauvaise d'avoir perdu les elections je peut comprendre mais faire des accusations de la sorte cela me désole.Mais bon apparement les remarques de l'entre deux tours plus que discutable continue et maintenant on commence à bien voir de quelle partie de l'opposition elles emmanent.Au vu des résultats de l'élection , poursuivre dans cette voie de votre part me fait penser que les citoyens de Cognac seront confortés dans leur choix.

Garfield a dit…

Ras le bol que PAD se fasse traiter de la sorte dans son propre blog (propagande). Si ce dernier ne vous plaît pas, alors arrêtez de venir le lire et d'y déposer des messages! C'est un espace privé ou il écrit que qu'il veut non? Encore heureux que PAD ait des opinions politiques et une analyse personnelle de ce qu'il entend, c'est vous les sectaires quine supportez pas qu'il ne soit pas ne accord avec vos idée. Ça me donne plutôt l'impression que depuis que vous, citoyens de droite, vous êtes dans l'opposition, c'est le seul espace que vous ayez trouvé pour vous faire entendre! Créez votre blog si vous êtes si malins, allez dans toutes les réunions, faites des comptes rendus, affichez-vous, faites vous connaître! Le travail de PAD très très louable, profondément citoyen alors s'il vous plaît respectez au moins le boulot et l'homme! Faire de la politique c'est commencer par respecter ses adversaires et leurs idées. Fin du coup de gueule.