dimanche 2 mars 2008

Carnet de campagne à Cognac [9] : réunions de quartier

La dernière ligne droite des municipales est en ligne de mire. Cette semaine les réunions de quartier ont débuté, pas moins de 9 réunions. La semaine prochaine en aligne 11, à voir dans l'agenda des municipales à Cognac.

J'ai assisté cette semaine a 3 réunions publiques, 1 par candidat, dans 3 quartiers de Cognac.
Changement d'ambiance, après les "grandes messes" des réunions plus intimes, plus proches des candidats. 3 ambiances différentes dues aux quartiers, aux candidats autant qu'au public présent.
Ces réunions attirent peu de monde, puisque pour ces 3 réunions le public oscille entre 20 à 30 personnes (hors membres de la liste et proche soutien).



Mardi : Michel Gourinchas, quartier saint-Martin
Rendez-vous à la maison de quartier de Saint-Martin (que je ne connaissais pas) à 20h.
En introduction, Michel Gourinchas, très à l'aise dans l'exercice, est revenu sur le programme de sa liste, élaboré par des commissions thématiques sur un mode "démocratie participative". Il a convenu que les 3 programmes se ressemblaient à 80%, mais qu'il y avait aussi des différences de taille. Son programme ne présente pas de gros projets, c'est plus une démarche de proximité pour améliorer le quotidien et donner un nouveau souffle à la ville de Cognac.
La proximité est revenue de nombreuses fois : extension des maisons de quartiers avec un animateur à plein temps, proposition de conseil de quartier, collaboration intercommunale et même extra-communale avec à terme un projet de création d'une communauté d'agglomération (allant au delà de l'intercommunalité).

Il est bien sur revenu sur le bilan de l'équipe sortante, exercice obligé des candidats "entrants". Il a revendiqué son étiquette politique (PS), rappelant qu'au delà il s'agit bien sur d'un enjeu local mais toute la politique y conserve sa place. Il a notamment critiqué l'immobilisme et le manque de proximité de l'équipe sortante.
Le constat pour la ville est légèrement amère : l'âge d'or du produit Cognac est terminé et la ville doit s'ouvrir au niveau touristique, économique et coopération. afin de redonner une dynamique.

Le thème de l'environnement est central dans le projet de la liste, comme dans les autres listes, mais il semble ici plus omniprésent que dans les autres projets : on retrouve ce thème dans tous les autres thèmes du projet, une approche qui apparaît plus transversale, plus approfondie.
Il s'est ensuite attardé sur les services publics à Cognac et la nécessité de les défendre avec vigueur pour endiguer leur disparition progressive : hôpital, eau publique, base aérienne, météo france, douane, tribunal de commerce, prud'homme, la poste, edf, etc... Indiquant que le maire se doit d'être au créneau, en première ligne sur ces dossiers.

Au jeu des questions-réponses avec l'auditoire, les thèmes abordés ont été généraux et surtout accès sur l'économie et le dynamisme de la ville. Pas de questions locales au quartier.
Bertrand Sourisseau que j'ai rencontré le lendemain, m'a indiqué qu'il en avait été de même lundi lors de leur propre réunion à Saint-Martin.

Concernant la re-dynamisation de la ville, Michel Gourinchas donne comme grandes orientations, la fin de l'isolement de Cognac au niveau du territoire et la coopérations renforcées. Le développement de formation post-bac pour retenir les jeunes. Aide aux entreprises innovantes dans les secteurs de l'environnement. Développement du tourisme vert...
A l'occasion d'une question sur la place de la voiture, du vélo et des piétons, Michel Gourinchas est revenu sur certains axes du programme : un plan vélo à l'échelle de la ville et d'indiquer que toutes les opportunités de réfection de la voirie seront saisies à ce niveau, reprenant l'exemple récent de la municipalité actuelle qui n'avait pas prévu initialement de piste cyclable sur le projet de voirie rue de Montplaisir.

Au cours de la réunion, il a donné une nouvelle intéressante. L'après-midi même lors d'une réunion à la mairie, en tant que conseiller régional, il est apparu que le site Monnet conviendrait parfaitement à la région pour la construction du futur CFA avec un budget estimatif d'environ 19 millions d'euros : à peine plus onéreux que le projet d'une construction neuve à Crouin. Michel Gourinchas favorisera le programme sur le site Monnet avec en complément le foyer des jeunes travailleurs pour créer une synergie.

Le sujet à la mode de passerelle au dessus de la Charente est revenu sur le tapis. Il a été indiqué que le projet est de créer un lien et une dynamique entre les quartiers St-Jacques, Quais et Vieux Cognac. Une première passerelle face aux tours donnerait un accès à St-Jacques et une seconde passerelle au niveau de la place de salle verte pourrait créer un circuit de promenade autour du fleuve. Que la ou les passerelles sont des éléments mais que rien n'est arrêté, c'est le projet global de lien qui compte.

Le programme de la liste "Changeons Cognac".

Mercredi : Jérôme Mouhot, quartier des Rentes, cité de l'air et de l'hôpital
Rendez-vous à la passerelle à 19h.
Jérôme Mouhot, visiblement très à l'aise et dans son élément lors de cette réunion (ce qui tranche avec sa réputation habituelle), a commencé par une anecdote : il a rencontré une dame qui lui a dit que l'autre liste voulait changer Cognac, mais que elle elle ne voulait pas que ça change, juste que ça s'améliore. Reprenant ces propos, ll a indiqué que c'est exactement l'idée qui guide sa liste.

Il a précisé que le constat est loin d'être négatif à Cognac et qu'en ce moment même la municipalité a des demande d'entreprises pour 55 hectares, que le secteur associatif est très dynamique avec le plus haut financement municipal (même si pour 2006 et 2007 les crédits sont gelés a leur niveau de 2005). La vie culturelle est très active avec de nombreux événements festifs.
Il est bien sur revenu sur son bilan, sur 7 ans tout n'a pas été fait mais beaucoup de choses ont bougé et qu'il entend les critiques qui lui sont faites afin d'améliorer son équipe, notamment sur la communication. Il a poursuivi sur le fait que la critique est facile et qu'il faut aussi aller voir ailleurs des communes comparables pour se rendre compte que Cognac est loin d'être au creux de la vague. La ville est bien gérée avec des taux d'imposition faible.

Il a ensuite présenté sa liste rajeunie, indiquant l'ouverture de celle-ci et rejetant la politisation de la campagne. Une attitude générale à l'ensemble des candidats de la majorité présidentielle pour ces élections.

Le programme a été rapidement déroulé, reprenant les axes de campagne : les 3 défis, les exigences et les 3 projets, pour laisser place aux questions-réponses de l'assistance.

Les questions ont beaucoup tourné sur des problèmes locaux du quartier et des questions sur le cadre de vie et sur l'environnement : problème d'éclairage, d'état de la voirie et des trottoirs et divers problèmes de voisinages. Lors des réponses ce sont Noël Belliot et Michel Jayat qui ont accompagné le maire sortant.
L'occasion de revenir sur le programme et le plan lumière qui doit redessiner l'éclairage public de toute la ville. Il a été indiqué que des choses ont déjà été faites comme le remplacement systématiques des ampoules grillées des éclairages, des guirlandes de noël et des feux de la circulation par des systèmes à led ultra-économique.
Le "classique" sujet des ralentisseurs est revenu avec la "traditionnelle" réponse.

Le sujet de la place des vélos est aussi venu sur le tapis, comme la veille chez Michel Gourinchas il faut préciser que la question venait de la même personne. Le maire a indiqué qu'a ce sujet, si en 2001 la priorité était clairement à la voiture et au parking, en 2008 la donne commence à changer et que depuis 6 mois et notamment le grenelle de l'environnement, il devient clair que le vélo doit se faire une place en ville. Il a toutefois indiqué que la chose est difficile à Cognac avec de nombreux rues et trottoirs inadaptés. Par exemple durant ce mandat lors du renouvellement de la rue Paul Firino Martel il avait été étudié une piste cyclable pour le lycée, mais que le projet a été abandonné car cela supprimerait les places de parking sur l'avenue. Mais l'aménagement entre la Trache et les Vauzelles possédaient une zone cycle aménagée mais mal connue : en effet jamais remarqué.
A l'avenir, à l'occasion des nouveaux aménagements de voiries il sera prévu une étude pour des pistes cyclables. Mais que cela doit s'accompagner d'une culture vélo, que la ville de Cognac n'a pas, et par exemple des abris vélos. Il a indiqué que la priorité reste les places de parking, mais la municipalité sera à l'écoute.

Concernant les économies d'eau et de maîtrise de la consommation énergétique, c'est Noël Belliot qui est intervenu pour indiquer qu'il reste des efforts à faire et qu'ils seront fait. Que la ville veut être exemplaire que l'environnement. L'expérience en cours des composteurs devrait aboutir sur le même principe pour des récupérateurs d'eau de pluie. Que la gestion des déchets était une priorité et que les résultats sont au rendez-vous : une baisse de 10% du volume total des déchets en 5 ans et une part de recyclage en hausse de 25%.
Que concernant le chauffage excessif de certains bâtiments ou bureaux municipaux, c'est le manque d'équipement et l'âge de certains bâtiments qui ralenti la maîtrise complète, d'ailleurs confié à la société Dalkia (groupe Véolia) depuis 1 an. Le maire a indiqué piquer une colère sur ce sujet tout les 15 jours à la mairie.

Concernant les difficultés de mise en place de certaines mesures, Noël Belliot a pris l'exemple récent de la DDAS qui refuse le projet de récupération des eaux rejetés par la station d'épuration pour l'arrosage de certains espaces verts, alors qu'actuellement ces rejets vont dans la Charente... Une manque de cohérence selon l'adjoint à l'environnement.
Le sujet du nettoyage des bords de Charente a aussi été évoqué. Celui-ci relève de la Communauté de Communes. Jérôme Mouhot a indiqué qu'il avait créer des brigades vertes pour réaliser cet entretien mais qu'au fil du temps ces brigades sont devenues les services techniques de la Communauté de Communes et qu'il n'existe désormais plus aucune structure pour réaliser cet entretien et qu'en effet il conviendrait de remettre en œuvre un tel système.

En fin de réunion j'ai appris qu'enfin la ville avait put finaliser l'un des points de la charte environnementale, après de longues batailles judiciaire : le respect strict de la réglementation des affichages publicitaires. Ainsi désormais depuis décembre 2007, les ronds-points de Cognac n'ont plus aucune affiche géante ou double affiche. C'est assez spectaculaire aux ronds-points à coté du supermarché Leclerc.
La municipalité actuelle a vraiment un déficit de communication : pourquoi cela n'a pas été mis en avant !?

Le programme de la liste "Cognac, de toutes nos forces" n'est pas disponible sur internet, un billet du blog de la liste qui le résume.

Vendredi : Michel Aparis, quartier de la Chaudronne
Rendez-vous à la Maison du Temps Libre à 20h.
Dans son introduction Michel Aparis a souhaité dépolitiser la campagne en replaçant celle-ci sur le terrain local, le choix d'un homme, d'une équipe et d'un projet. Il a ensuite posé quelques questions que tout électeur devrait se poser au sujet des candidats : Le maire sortant a-t-il un bon bilan ? Le projet proposé en 2001 est-il réalisé ? A-t-il la capacité a fédérer les communes voisines et la communauté de communes. Sur Michel Gourinchas : aura-t-il la capacité et l'envergure politique pour redynamiser la ville ? Aura-t-il le temps de s'occuper de Cognac avec ces multiples mandats et son activité professionnelle ? Sans répondre à ces questions on y voit très bien les critiques qu'il fait délicatement à ses adversaires.

Michel Aparis a ensuite présenté son parcours et son équipe, s'attardant sur Marlène Croisé (ex-conseillère de l'équipe Mouhot déçue) et Alain Arramy (ancien patron du service des sports de Cognac). Il a enchaîné par une rapide présentation du projet de sa liste, revenant sur les défis (reprenant là le vocable du programme de Jérôme Mouhot).

Défi du développement durable, avec un accent mis sur les économies à réaliser et la création d'emplois plus que sur une vision écologique.
Franck Valente a ensuite pris la parole pour présenter les lignes d'un grand projet d'avenir pour Cognac : le développement d'énergie alternative pour certains quartiers et/ou bâtiments municipaux. S'inspirant de Jonzac ou Saint-Jean d'Angely l'idée est de développer des systèmes de chauffage alternatif avec 2 axes : chaudière à copeaux de bois en s'appuyant sur les sources locales (déchets de palettes et de tonnellerie) permettant une autonomie très économe sur de petits réseaux de chauffage. L'autre axe est une vraie vision d'avenir menant sur un projet à long terme : la géothermie, qui consiste a creuser un forage de 2km environ permettant de récupérer de l'eau chaude pour alimenter un réseau de chauffage local. L'eau puisée pouvant servir dans un deuxième temps à créer une activité touristique de thalassothérapie avec un partenaire privé. Ceci aboutissant sur la possibilité de devenir alors une ville d'eau, permettant de créer un casino par exemple. Un projet sur 10 ans, présenté de manière très didactique par le biais de reportage vidéo à Jonzac. Un projet qui demande un investissement très important, mais très bien subventionné par l'ADEME (80% actuellement). Michel Aparis a précisé que ce type de projet permet de propulser Cognac en avant et que c'est maintenant qu'il faut le faire car dans 10/20 ans il sera trop tard pour bénéficier des aides et le financement sera alors hors de portée. Ce projet pourrait aboutir sur 10 ans à la création de 500 à 600 emplois.

Retrouver les 2 reportages vidéos diffusés sur le site mativi.fr :
Le défi de l'emploi : sortir de la monoactivité. Michel Aparis présente les axes d'approches pour développer d'autres emplois : développement du tourisme vert et patrimonial, développement du commerce et entreprises innovantes autour du développement durable. Des idées et une approche que l'on retrouve dans le programme de la liste de Michel Gourinchas de manière assez semblable.

Michel Aparis est revenu sur les études évoquées autour des parkings souterrains et de la place François 1er entièrement piétonne. Il indique que l'on s'est moqué beaucoup de ces idées mais qu'elles sont réalistes, soufflées par un responsable dans ce genre de projets. Il précise qu'il faut avoir de l'ambition et savoir rêver et imaginer pour l'avenir.

Avant de passer au jeu des questions/réponses, Michel Aparis a conclu en plaçant sa liste comme une alternative entre la continuité/conservatisme du projet de Jérôme Mouhot et la gauche de Michel Gourinchas. Il a précisé qu'il était de droite mais que son ambition est de projeter Cognac dans l'avenir.

Les premières questions ont beaucoup porté sur le projet phare longuement présenté juste avant : les énergies renouvelables et les problèmes soulevés par l'investissement important nécessaire et les difficultés à créer un réseau de chauffage ensuite dans une ville de la taille de Cognac. Michel Aparis et Franck Valente ont répondu sur ces points. Concernant le financement, Michel Aparis prévoit de réaliser d'abord des économies sur le fonctionnement de la municipalité, faire appel à l'emprunt et aux aides gouvernementales importantes sur ce type de projet de nos jours.

Ensuite la réunion a tourné au réglement de compte avec dans l'assistante, une employée de Cinémovida qui s'est présentée comme un soutien à Jérôme Mouhot et qui est montée sur ses grands chevaux pour attaquer Michel Aparis sur son intention de ne pas réaliser le cinéma sur la place François 1er, sa prétention à se présenter comme le créateur de Coup de Chauffe ou de l'Avant-Scène alors qu'il n'est pas artiste, etc... Autant d'attaques virulentes mais gratuites avec une certaine rancœur qui transparaissait derrière. Michel aparis a su répondre de manière calme et dépassionner la chose qui a duré de très longues minutes, quelques personnes dans l'assistance sont intervenues pour soutenir le candidat devant ce flot d'attaques.
Ce passage a été assez étonnant et je n'avait rien vu de tel à aucune des réunions auxquelles j'avais assisté...

Quelques sujets classiques de ce genre d'exercice sont venus sur le tapis : bruit de voisinage et de la salle de la MTL. De sérieuses critiques ont aussi été avancées sur les gestions municipales précédentes qui par manque de volonté et de détermination n'ont pas su négocier les grandes opportunité de désenclavement de notre territoire : l'autoroute A10, la ligne TGV et même la rocade 2x2 de Cognac.

Le programme de la liste "Cognac, notre ville".

Auto-prospective
A titre d'analyse et pour tirer vous même des prospectives, vous trouverez sur le wiki du retour de l'autruche, les résultats des élections à Cognac depuis 2001.

Vous trouverez dans la barre latérale un nouveau bloc qui présente les dernières modifications du wiki tenu par le collectif "Le retour de l'autruche", qui maintient une sorte d'encyclopédie citoyenne sur la ville de Cognac et la Communauté de Communes. Pour un accès plus aisé. Rappel : ce wiki est un outil collaboratif, modifiable par chacun.

En aparté
J'ai eu les honneurs de la presse cette semaine (article Charente Libre du 29/02), aux cotés de Stéphane Charbeau, photographe qui a couvert les municipales avec ses magnifiques panoramiques à 360° sonorisés.
Je prépare actuellement une refonte graphique de ce blog pour apporter une meilleure lisibilité et un accès simplifié aux ressources citoyennes, je proposerai aux lecteurs de donner leur avis sur le nouveau design dans les prochaines semaines.

12 commentaires:

Gribouille a dit…

Il est dommage que dans ces réunions peu d'habitants ne viennent à la rencontre des candidats quelqu'ils soient.Pour avoir assisté à 3 de Michel Gourinchas je note une bonne participation qui montre la motivation autour de sa liste de part son équipe et des sympathisants.(ce soir 60 personnes à la MTL de la chaudronne).Pour avoir assisté à celle de M.Aparis vendredi soir dans cette même salle la comparaison est flagrante en terme de nombre de personne dans l'auditoir ( le ton étais aussi différent dans la salle mais tu le raconte trés bien dans ce billet )
Donc à moins d'une semaine du premier tour , je constate l'énergie de l'équipe Gourinchas , il est vrai "dopé" par le meeting mémorable de Samedi dernier à la salamandre (500 personnes pour la soirée politico-musicale).
Il reste quelques jours aux candidats pour convaincre les indécis (fort nombreux si l'on observe le sondage de l'IPSOS)
En tout cas , aux nombreux lecteurs du Blog de PAD , vous pouvez voir ou revoir une partie de l'intervention de M.Gourinchas sur son site de campagne ainsi que la présentation de son programme sur le dévellopement durable sur le blog de Marianne Reynaud.
Enfin pour conclure mon commentaire de ce soir ,il faut quand même ne pas occulter la question qui est sur bon nombre de lévres :"que va faire M Aparis au second tour ?"
Des réponses circulent , crédibles ou pas.
Chacun a son idée , Tout le monde y pense et Personne n'est sure de rien (lol)
l'intéressé connait il la réponse?
Bref, dans la citée qui fut ( redeviendra ?) la ville du "Thriller" ,au moins la candidature de M.Aparis met du piment dans la "sauce" des municipales .
A+ et Salutations P.A.D.

mariannereynaud a dit…

Pour ceux qui incriminaient PAD d'être partisan, voici un article objectif et très intéressant. Je salue son travail de "reporter" car ce ne doit pas être si simple que cela. Pour ceux qui sont intéressés par le dispo sur le développement durable ou par diverses vidéos, RDV sur mon blog en cliquant sur mon nom ci-dessus!

Anonyme a dit…

Suite à l'écoute et à la lecture de certains papiers sur la grande fete de la salamandre/ Comment peut on faire entrer Plus de 500 personnes dans une salle qui est destinée à acceuillir 301 personnes? Les régles de sécurité ne sont pas respectés dans ce cas!!! Merci de m'éclairer.

J'aimerai connaitre le détail des personnes qui visitent les blog de PAD et GOURINCHAS. Je ne veux pas de noms, ni d'adresse. Seulement les stats. Je m'explique: on parle de plus de 6000 personnes sur le site de Gourinchas mais 1 visite= une connection sur la page? dans ce cas, Aparis a du avoir bcp de visite quand on attendait sa liste, repousser de semaine en semaine?. Demain, je peux créer un blog est dire: GENIAL,plus de 20000 visites en moins d'une semaine. Je ne veux pas une réponse bidon, du style "c fait anonymement et nous n'avons pas accès aux données générés par le blog ou de toute facon peut importe..."

Pour répondre à Gribouille et à Marianne: Ce n'est pas en un billet qu'on se rachette une image. Depuis le début, je consulte ce site et c'est souvent le cas,il y a un manque d'objectivité. J'en donne pour preuve l'obligation de modération car bcp de de blogger étaient énervés par les propos tenus ici.

Ptite pensée pour Gribouille, j'étais à la chaudronne et le chiffre ressemble à celui des manifs: les syndicats, plus de 100000 personnes et les forces de l'ordre, à peine 20000. Moi, j'ai compté 42 personnes donc plus de la moitié des bras de gourinchas.

J'espère que ce billet sera publié car bcp d'autres ont étés supprimés.

bon vote: si tu votes pour Aparis, tu n'apportera rien au second tour et pour info Aparis devrait mieux connaitre ce qu'il fait ou laisse faire à son équipe.Affaire à suivre.

cdt

JULIEN

Anonyme a dit…

J'ai une question vis à vis d'apparté: pourquoi n'y a t'il que 4 ou 5 personnes qui votent pour les billets et c'est souvent 4 génials et 1 détesté?????*

cdt

Julien

Anonyme a dit…

Pad, j'ai écris un msg vers midi. Pourkoi il y est pas?????

merci de me donner une réponse

cdt

Julien

Pierre-Alain Dorange a dit…

En réponse à l'impatient Julien :

1/ si tu lisais attentivement ce blog, tu saurais que depuis le 12 février, je me suis vu dans l'obligation d'activer la modération suite a des débordements de certains. Ce qui implique que je doive valider les messages avant leur publication. Et comme je ne suis qu'un homme et que je travaille, je n'ai pas le temps de lire mes emails à longueur de journée pour valider immédiatement les commentaires.

2/ Concernant les votes en bas de billets, je n'ai aucune indication sur qui note quoi ou même comment. Et je me demande même comment tu sais comment ont votés ceux qui l'on fait... Il n'apparaît que la moyenne et le nombre de vote.
De plus je n'ai aucune idée de la motivation des votants.

Anonyme a dit…

PAR CONTRE TU AS LE TPS DE ME R EPONDRE. DIT LE CLAIREMENT, T AS PAS ENVI DE PUBLIER MON MSG. REPONSE A TON APPARTE: JE M INTERROGE SEULEMENT SUR LE NOMBRE DE VISITE (SI IMPORTANTE...) ET LE PEU DE NOMBRE DE VOTANT? C TOUT PAS LA PEINE DE MONTER SUR TES GRANDS CHEVAUX. AS TU PEUR DE QUELQUE CHOSE OU AS TU DU MAL A GERER TON BLOG????

CDT

JULIEN
PS/ MON COMMENTAIRE DE MIDI N EST TJS PAS EN LIGNE.

Anonyme a dit…

ET PUIS C PAS COMPLIQUE DE FAIRE UNE MOYENNE CONNAISSANT LE NOMBRE DE VOTANT. HEUREUSEMENT QUE LES PROBAS EXISTENT...

C PAS GRAVE; COMME TU DIS L ERREUR EST HUMAINE.

JULIEN

Anonyme a dit…

la soirée politique/concert, ca me rappelle les journée de L'humanité. C'était bien, on chantait les champs révolutionnaires, on riait de la noblesse, on hurlait " vive le Pc"... Que du bonheur. Vivement que la gauche passe. J'espère qu'on en aura d'autres.Avec deux adjoints communistes à la mairie de Cognac, si Gourinchas passe. On va enfin avancer.

S and L

Pierre-Alain Dorange a dit…

Julien, tu as bien fait d'insister car ton commentaire de 13:00 était en effet en "attente" sur le site blogger.com, par contre je n'avais pas reçu de notification par email. Inutile d'y voir un complot de la société Google (propriétaire de blogger.com), je pense qu'il doit juste s'agir d'un problème technique car c'est la première fois que je ne reçoit pas de notification... Désolé.
Par contre c'est peut être pas la peine de hurler non plus.

Pour répondre a ton message de 13:00 donc :

Je dispose de stats de visites très complète, mais il est bien sur totalement impossible d'identifié qui visite le site, ce sont juste des chiffres.
Lors des 2 ans de mon blog j'ai publié un billet détaillé sur ce sujet, et un autre en mai 2007 lorsque la a été franchi, je te conseille de consulter ceux-ci.

En ce moment, période électorale oblige les résultats sont les suivants, puisque cela semble t'intéresser au plus haut point :

Pour les 30 derniers jours :
* 8721 pages chargées (281/jour)
* 5142 visiteurs uniques (166/jour)
* 1580 visiteurs récurrents (66/jour)

Bien évidemment le nombre de visiteur récurrent est a prendre avec des pincettes puisqu'il est techniquement très difficile de tracer un même visiteur de manière fiable. Si tu veux avoir plus d'infos sur les stats et internet, saches que j'utilise les services de StatCounter.

Quand a créer ton propre blog, je ne saurai trop d'y encourager, mais pour ce qui est de recevoir 20000 visites (ou même page) en 1 semaine, je ne voudrais pas te décevoir mais c'est peu probable.

PS : encore désolé pour le problème qui a fait que ton commentaire de 13:00 n'a pas été transmis à ma boite email.

PS2 : concernant ton autre commentaire hurlé de 22:03, il sera très intéressant que tu m'expliques comment, même avec des stats, tu fais pour obtenir le détail des votes avec juste le nombre et la moyenne... Je suis pas né de la dernière pluie et je suis assez pointu en stat.
Mais pitié par en commentaire, ça n'a rien a voir avec ce billet : par email (voir en haut à droite du blog pour l'adresse).

Anonyme a dit…

Ca y est. C'est ce week end que les choses vont s'inscrire. Après des mois de communication, d'attaque et de questions/réponses. Les candidats sont au bout du discourt. Maintenant, ce sont les citoyens de Cognac qui vont arbitrer les débats et les programmes. Beaucoup de choses ont étés dites. Des mensonges, des rumeurs et des vérités. Que pouvons nous retenir... Une liste sortante qui fait un bilan positif ou négatif, ce n'est pas à moi de le dire meme si je trouve qu'il est bon. Deux liste d'opposition qui veulent du changement sans vraiment apporter la preuve de leur compétence. Bref, il trop tard. Les bulletins sont finalement parvenus dans nos boites aux lettres meme si Aparis avait fait une énorme boulette dans les régles d'un scrutin. Ce servir d'un texte datant d'une autre époque, cela manque de professionnalisme. Heureusement, qu'un des deux adversaires connait les régles (JM). Passons, j'ai hate d'etre à dimanche soir comme beaucoup de personne. Je suis également curieux de savoir la position de Aparis si biensur il franchit la barre des 10%.Je pense que Gourinchas est hors d'atteinte et Mouhot n'est pas loin.

J'espère que la corporation GOOGLE ne va pas retirer mon Msg.lol.

On en reparle dimanche soir.

Julien

Gribouille a dit…

les Dés sont ils jetés? Pas si sur , les indécis sont nombreux , je suis surpris de voir que jusqu'au moment ultime du choix du bulletin certains sont hésitants.C'est certainement la cause de la fameuse incertitude des sondages.Dimanche donc , j'espére qu'un grand nombre de citoyen de Cognac se rendra aux urnes.
En ce qui me concerne , et ce n'est certainement pas une surprise , j'espére une alternance pour Cognac , l'équipe de M.Gourinchas à fait une bonne campagne , un travail de fond sur tous les thémes importants pour notre ville.Les réunions de quartiers ont été instructives et je ne parle pas du meeting de Samedi dernier qui fut un grand moment , certainement jalousé secretement par les autres candidats.Dimanche premier "round" , avec une sorte de primaire à l'américaine pour les candidats de la droite (UMP Modem VS divers droite).Aprés que se passera t'il? Vu les divergeances et le fossé entre ces deux listes de droite , "l'entre deux tours" risque d'être animé au sein des deux équipes.Quand à "Mimi" Gourinchas , La victoire au premier tour semble difficile , pour le second , tout est possible.
L'avenir va nous le dire !!!!
Bonne Soirée