dimanche 24 février 2008

Carnet de campagne à Cognac [8] : listes

Les 3 candidats en lice ont leur liste, c'est maintenant l'heure des comparaisons pendant la dernière ligne droite, ponctuée de réunions publiques (9 la semaine prochaine) : consultez l'agenda citoyen.

Je n'aurai pas le temps d'assister à toutes ces réunions bien sûr, et si quelques-uns ont le cœur à écrire quelques notes sur ces réunions (en se gardant de trop de coloration) je pourrai les publier ici sous forme de billet. Vous pouvez me contacter par email ou via Skype (voir les contacts en haut à droite du blog).

Résumé de la semaine
  • Michel aparis a présenté officiellement sa liste (voir ci-dessous)
  • Jérôme Mouhot a présenté son programme à la Salamandre mardi soir. Je reviendrai en détail bientôt sur son programme, je prépare un billet comparatif des 3 programmes. En résumé le programme s'articule autour de 3 défis : l'attractivité, la cohésion sociale et l'environnement. Et 3 grands projets (comme indiqué dans le billet précédent) : cœur de ville, jeunes et le fleuve. Un programme sans vraiment grande innovation, on y retrouve à peu près les mêmes idées générales que dans les autres programmes. On en sait un peu plus sur le projet fleuve qui introduit un projet de passerelle pour relier les 2 rives... 2008 sera peut être l'année de la passerelle, puisque maintenant les 3 candidats ont ce projet ?
  • Du coté de nos voisins, les 2 candidats de Châteaubernard (Jean-Claude Fayemendie et Daniel Boyer) ont dévoilé leurs listes, ainsi que André Pelletant à Saint-Brice et Alain Riffaud à Cherves-Richemont.

Les 3 listes
Commençons par les similitudes : 33 candidats et la parité : mais ce sont 2 obligations légales.
Les listes sont présentées dans l'ordre de leur annonce publique. Michel Gourinchas a ouvert le bal des listes le 28 janvier, Jérôme Mouhot le 5 février et Michel Aparis le 19 février avec le ralliement du quatrième homme : Franck Valente.
Pour les analyses statistiques des listes, les tranches et catégories sont basées sur celle de l'INSEE.

Ages
Les moyennes d'âges sont proches : 51 à gauche et 50 ans à droite, seule la liste d'Aparis apparaît plus jeune avec une moyenne à 47 ans. Si on regarde plus en détail la pyramide des âges montre que la liste de droite a une liste avec une pyramide plus large comportant à la fois plus de jeunes et plus de personnes âgées. La liste de gauche a un profil plus serré sur la tranche 45 à 59 ans. La liste divers droite, comportant moins de plus de 60 ans et une forte présence en 30 à44 ans obtient la prime de la liste la plus "jeune".

Tranches d'âges GOURINCHAS MOUHOT APARIS
de 15 à 29 ans
3,0%
9,1%
9,1%
de 30 à 44 ans
18,2%
21,2%
33,3%
de 45 à 59 ans
60,6%
42,4%
42,4%
de 60 à 74 ans
18,2%
27,3%
15,2%
Moyenne ensemble
51 ans
50 ans
47 ans
Moyenne 14 premiers
50 ans
51 ans
48 ans

Si on concentre l'analyse sur les 14 premiers de la liste : ceux qui, si ils sont élus, occuperont les fonctions les plus importantes (Maire, Maire-Adjoint et Conseiller Délégué) : la liste de M.Aparis reste de loin la plus jeune (48 ans) et les choses évoluent légèrement à droite et à gauche puisque les moyennes d'ages s'inversent : 50 à gauche et 51 à droite. La différence se jouant sur la tranche d'age 60 à 74 ans plus représentés dans l'exécutif potentiel de la liste de droite.

Pyramide de la ville de Cognac (INSEE, 1999)

Catégories socioprofessionnelles
L'INSEE définit 8 groupes socioprofessionnels (voir tableau ci-dessous). J'ai eu du mal à trouver la catégorie pour le Maire qui n'exerce aucune "profession", finalement je l'ai classé catégorie chef d'entreprise qui me semble la plus adéquate.
La liste de gauche n'a aucun représentant des 2 premières catégories (les responsables de leur activité) et présente une part plus forte de professions intermédiaires et d'ouvriers.
La liste de droite a une proportion très importante de la catégorie sans activité professionnelle principalement du à la présence de 3 mères au foyer, d'un étudiant et d'une femme en recherche d'emploi.
La liste divers droite présente peut-être un meilleur équilibre avec un pic dans les professions intermédiaires et une plus faible représentation dans les retraités que les autres listes, mais une absence d'ouvriers.

Ensemble GOURINCHAS MOUHOT APARIS
A Agriculteurs exploitants
0,0%
3,0%
0,0%
B Artisans, commerçants, chef d'entreprise
0,0%
9,1%
15,6%
C Cadres et prof. intellectuelles sup.
27,3%
27,3%
15,6%
D Professions intermédiaires
27,3%
12,1%
31,3%
E Employés
6,1%
6,1%
18,8%
F Ouvriers
12,1%
6,1%
0,0%
G Retraités
24,2%
21,2%
15,6%
H Autres sans activité professionnelle
3,0%
15,2%
3,1%

La encore, si on se concentre sur les 14 premiers les constats précédents s'accentuent puisque la liste de droite présente une proportion plus forte des catégories A et B et une absence totale des catégories D, E et F. Tandis qu'à gauche ce sont les catégories E et H qui disparaissent. La liste divers droite n'évolue pas sensiblement et conserve le même profil.

14 premiers GOURINCHAS MOUHOT APARIS
A Agriculteurs exploitants
0,0%
7,1%
0,0%
B Artisans, commerçants, chef d'entreprise
0,0%
14,3%
14,3%
C Cadres et prof. intellectuelles sup.
42,9%
42,9%
14,3%
D Professions intermédiaires
21,4%
0,0%
28,6%
E Employés
0,0%
0,0%
28,6%
F Ouvriers
14,3%
0,0%
0,0%
G Retraités
21,4%
14,3%
21,4%
H Autres sans activité professionnelle
0,0%
21,4%
7,1%

Profil Cognac Socio-Professionnel de la ville de Cognac (INSEE, 1999)

Les listes
Décryptage :
  • La liste en tête au second tour placera les 22 à 26 premiers de la liste.
  • La ou les liste(s) perdante(s) au second tour placera(-ont) de 1 à 8 conseillers.
  • La municipalité de Cognac a 1 maire et 9 maire-adjoints.
  • La municipalité de Cognac élira ses représentants à la Communauté de communes de Cognac et au SIEAAC notamment.
  • Le maire est président du conseil d'administration de l'hôpital public
  • Le conseil muncipal élira en septembre 2008 le sénateur de Charente
En gras les candidats sortants :

Changeons Cognac Cognac de toutes nos forces Cognac notre ville
  1. Michel Gourinchas, 51 ans,
    cadre à la CPAM de la Charente.
  2. Nathalie Lacroix, 47 ans,
    comptable.
  3. Gérard Jouannet, 57 ans,
    professeur d'histoire-géographie
  4. Marianne Reynaud, 26 ans,
    assistante parlementaire de Marie-Line Reynaud.
  5. Jean-François Hérouard, 65 ans,
    consultant retraité.
  6. Michelle Le Floch, 55 ans,
    retraitée.
  7. Patrick Sedlacek, 57 ans
    directeur régional de la caisse de retraite.
  8. Françoise Mandeau, 69 ans,
    retraitée de l'artisanat du bâtiment.
  9. Serge Lebreton, 51 ans,
    directeur de centre social.
  10. Isabelle Lehman, 36 ans,
    professeur d'Allemand.
  11. Romuald Carry, 43 ans,
    professeur de lycée professionnel.
  12. Brigitte Bonneau, 47 ans,
    ouvrière.
  13. Jean-Marie Masson, 54 ans,
    ouvrier machiniste.
  14. Sylvie Mamet, 48 ans,
    psychologue clinicienne.
  15. Gérard Deligne, 57 ans,
    professeur d'Allemand.
  16. Maud Pourquier, 60 ans,
    infirmière diplômée d'état.
  17. Patrick Bompoint, 61 ans,
    retraité de l'industrie.
  18. Pulchérie Kouamé, 39 ans,
    professeur des écoles.
  19. Claude Guindet, 60 ans,
    retraité de d'éducation nationale.
  20. Marie-Paul Ancelin, 53 ans.
    sans emploi
  21. Bernard Chambaudry, 58 ans,
    pré-retraité d'établissement financier.
  22. Marie-Laure Cano, 38 ans,
    conseillère psychologue.
  23. Simon Clavurier, 68 ans,
    retraité de l'enseignement public.
  24. Annie-Claude Poirat, 55 ans,
    secrétaire.
  25. Gilles Le Moine, 53 ans,
    directeur du foyer des jeunes travailleurs.
  26. Dominique Charmensat, 51 ans,
    directrice de service au HLM.
  27. Jean-François Valegas, 46 ans,
    technicien.
  28. Anne-Marie Michenaud, 52 ans,
    webmestre.
  29. Patrick Roger, 51 ans,
    cadre de la poste.
  30. Sylvie Mao, 47 ans,
    ouvrière agricole.
  31. Pierre Lebourdais, 30 ans,
    ouvrier agricole.
  32. Véronique Clémenceau, 44 ans,
    éductrice.
  33. Daniel Monet, 57 ans,
    pré-retraité de la banque.
  1. Jérôme Mouhot, 59 ans,
    maire sortant.
  2. Jeanine Provost, 59 ans,
    médecin généraliste.
  3. Bertrand Sourisseau, 41 ans,
    cadre d'entreprise.
  4. Émilie Richaud, 33 ans,
    ingénieure.
  5. Noël Belliot, 57 ans,
    cadre d'assurance.
  6. Dominique Halley, 52 ans,
    exploitante de chambre d'hôte.
  7. Michel Jayat, 62 ans,
    retraité de l'enseignement spécialisé.
  8. Maryvonne Laurent, 60 ans,
    retraité de l'enseignement.
  9. Richard Menier, 58 ans,
    cadre responsable qualité.
  10. Christianne Perriot, 52 ans,
    mère au foyer.
  11. Pierre-Alain Pedeutour, 62 ans,
    chirurgien-dentiste.
  12. Christianne Rimbault, 28 ans,
    mère au foyer.
  13. Denis Fougère, 50 ans,
    responsable d'exploitation viticole.
  14. Florence Pechevis, 46 ans,
    mère au foyer.
  15. Christian Coates, 53 ans,
    cadre d'assurance.
  16. Fatima Izgaghan, 46 ans,
    ouvrière agricole.
  17. Bernard Baudrand, 57 ans,
    fonctionnaire des impôts.
  18. François Girard, 63 ans,
    infirmière à la retraite.
  19. Frédéric Zoel, 44 ans,
    employé administratif.
  20. Christine Tolagen, 50 ans,
    cadre de santé au centre hospitalier.
  21. Thierry Genet, 54 ans,
    cariste.
  22. Camille Cruse, 30 ans,
    en recherche d'emploi.
  23. Morgan Berger, 19 ans,
    étudiant.
  24. Annick Cibelli, 63 ans,
    retraité ANPE.
  25. Michel Ethevenard, 65 ans,
    retraité artisanat.
  26. Marie-Annick Gauthier-Auriol, 61 ans,
    retraitée du notariat.
  27. André Hivert, 66 ans,
    retraité de l'industrie.
  28. Élodie Drouet, 24 ans,
    secrétaire.
  29. Regis Ordonnaud, 43 ans,
    agent administratif.
  30. Irène Chevalier, 71 ans,
    responsable de l'épicerie sociale.
  31. Christophe Denechere, 41 ans,
    auditeur viticole.
  32. Catherine Veret, 49 ans,
    commerçante.
  33. Richard Ferchaud, 36 ans,
    enseignant.
  1. Michel Aparis, 56 ans,
    médecin stomatologue
  2. Sandrine de Ramefort, 29 ans,
    secrétaire réceptionniste
  3. Serge Berthelot, 65 ans,
    retraité
  4. Marlène Croisé, 51 ans,
    manipulatrice en radiologie
  5. Marc Mesnier, 41 ans,
    cadre commercial
  6. Valérie Berthélémy,41 ans,
    assistante sociale
  7. Alain Aramy, 58 ans,
    retraité
  8. Françoise Biré Guégen, 49 ans,
    cssistante dentaire
  9. Franck Valente 39 ans,
    sans profession
  10. Valérie Ravon, 40 ans,
    secrétaire médicale
  11. Christian Belben, 65 ans,
    négociant
  12. Maïté Vallet, 41 ans,
    sans emploi
  13. Lionel Deberteix, 54 ans,
    directeur du centre Fraynaud
  14. Catherine Belluteau, 49 ans,
    infirmière clinique
  15. Hervé Mareste, 52 ans,
    chef d'entreprise
  16. Rosy Magnan, 62 ans,
    commerçante
  17. Michel Rumeau, 65 ans,
    retraité (directeur financier)
  18. Françoise Garnier, 51 ans,
    enseignante
  19. Nicolas Dubuy, 41 ans,
    laborantin
  20. Bouchra Lamkarkach, 32 ans,
    juriste
  21. Laurent Lepetit, 48 ans,
    commerçant
  22. Sylvie Boireau, 49 ans,
    assistante maternelle
  23. Jean-Pierre Morel, 43 ans,
    chef de projet
  24. Hélène Laden, 49 ans,
    consultante en entreprise
  25. François Couquiaud, 54 ans,
    médecin psychiatre
  26. Corinne Raffier, 44 ans,
    gérante d'entreprise
  27. Frédéric Garcia, 41 ans,
    agent d'assurances
  28. Nadine Winkler, 49 ans,
    assistance commerciale
  29. Jonathan Guéguen, 23 ans,
    offsetiste
  30. Claudine Breuil, 61 ans,
    retraitée
  31. Hamid Guedjali, 59 ans,
    retraité
  32. Stéphanie Fritz, 34 ans,
    restauratrice
  33. Pierre-Édouard Renaud, 23 ans,
    master de journalisme

A noter : un sondage internet (qui n'a donc aucune valeur de représentativité) propose choisir son maire : sur wikipoll

A titre de rappel je tiens à inviter les contributeurs à (re)lire la charte du blog avant de publier leurs commentaires et j'attire notamment leur attention sur l'interdiction formelle de toute attaque personnelle.

11 commentaires:

L'ange blanc a dit…

Votre choix de prendre en considération les seuls 14 premiers de chaque liste est complètement arbitraire et décrédibilise toute votre analyse.
Il est, par exemple, de notoriété publique que le 15ème sur la liste Mouhot sera, en cas d'élection de sa liste, conseiller municipal au Commerce. Il m' a été présenté tel quel pas plus tard que vendredi!
Une liste, c'est 33 noms!

Pierre-Alain Dorange a dit…

Cher Ange blanc,

Vous noterez qu'il est délicat de parler d'analyse, ce sont de simples résultats statistiques.
Vous noterez aussi que je donne les résultats statistiques aussi et surtout pour l'ensemble de la liste (33 personnes).

Quand au choix des 14 premiers, il a été fait de manière "arbitraire" en se basant qu'à Cognac nous avons 1 maire, 9 adjoints et 4 délégués de commissions. J'ai donc jugé arbitrairement que ces 14 là était un peu plus importants que les autres... Mais tout cela est indiqué dans le billet, me semble-t-il.
Traditionnellement ce sont les listiers dans l'ordre qui sont retenus aux postes "phares", mais il est aussi vrai que Jérôme Mouhot a annoncé vendredi la gouvernance de sa liste et qu'elle ne respecte pas le principe que j'avais, bien innocemment (arbitrairement) choisi : l'ordre de la liste.
J'aurai pu aussi choisir de me concentrer sur les 18-20 premiers (ceux qui siégeront à coup sur si la liste l'emporte), je suppose que je me serai moins attiré vos foudres.

Je fais donc mon mea culpa, et j'attends avec impatience votre propre analyse à la lumière de ces nouveaux faits, qui il est vrai devraient changer la donne du tout au tout et vous rendre votre bonne humeur habituelle.

En attendant je ne saurai trop vous conseiller de ne lire dans les tableaux de ce modeste billet que la partie qui concerne l'ensemble de la liste, ainsi il n'y aura plus d'arbitraire et de décrédibilisation.

PS : je peux vous fournir un masque à imprimer et découper pour occulter les données arbitraires de ces tableaux, merci de prendre contact par email à ce sujet.

L'ange blanc a dit…

Ne vous vexez pas.
Vous reconnaissez vous-même "l'arbitraire" de votre choix.
Je dis simplement que votre approche est intéressante, - même si elle n'est effectivement que statistique -, mais que le billet perd toute pertinence avec ces statistiques sur les 14 1ers noms.
Si toute remarque de bon sens doit attirer vos foudres ironiques, il n'est plus besoin d'en faire.
J'en prends acte.
Pendant cette campagne, le débat entre citoyens est vraiment difficile sur les blogs : sur celui de Gourinchas, les commentaires sont interdits; sur celui de Mouhot certains ne sont pas publiés; celui d'Aparis est une parodie de blog avec un jeu de questions (présélectionnées)- réponses qui flatte l'ego très développé de la tête de liste.
Il restait le vôtre. Mais le ton a manifestement changé depuis quelques jours.
Je le regrette une nouvelle fois.

piercol a dit…

Bonjour

Les municipales dopent les blogs
Dans ma petite commune de 179 habitants, contigüe au canton de Cognac, un blog qui décoiffe et alimente la chronique locale, parce qu'il met en ligne, de façon comparative, les comptes des 25 communes du canton de Matha.

Ce n'est pas encore dans les habitudes, ça réjouit les uns, ça agace les autres, et je peux affirmer que ça modifie le paysage politique.

A voir sur le blog Briellois

Et vivent les blogs !

Cordialement.

Pierre

Gribouille a dit…

Et bien PAD , moi je me suis régalé à la lecture de ce billet.
Qualité de la présentation , argumentations , il faut vous félicité pour ce travail.
Demain soir je serais à St Jacques pour la réunion de quartier et le débat sur l'environnement de M.Gourinchas
Bonne Soirée A tous

jaclote 59-16 a dit…

" Ch'timi installé depuis quinze ans dans un village a proximité de cognac, je suis avec intérêt les débats de la campagne municipale, mais ne votant pas dans cette ville je ne ferais aucun commentaire partisan.
Je voudrais réagir au commentaire de anonyme du 12 février 10h26.
" nous ne ressemblons pas à ces gros bourgs du nord de la France où seules les cultures de patates, d'endives ou de betteraves sont leur seule richesse".
Cher anonyme, chaque médaille a son revers, celle de cognac a une face (encore?) brillante celle du produit qui porte son nom l'autre face est plus terne celle de l'accueil, de l'amabilité et de l'ouverture. Sa réputation n'est pas très glorieuse en ce qui concerne ces points. Commentaires les plus employés par ceux qui ont vécus, travaillés ou visités Cognac. "spéciale, fière, pas cool, pas très aimable..." et j'en passe. C'est certainement cette idée ancrée et ô combien stupide que vous développez qui en est la cause.
« cette noblesse du bouchon » comme dit une amie (cognaçaise), fausse complètement votre jugement.
Certes, et c'est très bien, les grandes maisons du cognac (américaine ou canadienne je crois) produisent un des alcools les plus appréciés par les nantis de la planète mais vous pourriez apprendre beaucoup de choses dans ces gros bourgs du nord. Y déguster des spécialités qui ne donne pas tous la cirrhose c'est vrai, mais que les habitants auront plaisir a partager avec vous. Découvrir le sens des mots accueil, convivialité, tolérance et hospitalité. Parce que je constate que la bêtise n'est pas une spécialité exclusive de Cambrais.
Sortez de votre musée Grévin, votre mépris des villes autres que Cognac dénote une vision nombrilliste.
Détendez vous en écoutant Brassens : "Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part"
et paraphrasant une citation de Pierre Dac,
« Cognac a l'avenir devant lui
mais si il se retourne il l'aura dans le bip »
ouve té zi biloute

Bernadette a dit…

Entièrement d'accord avec Jaclote !!!
Et voici, venu d'un ami du nord installé en Charente, un petit test révélateur sur l'importance que les cognaçais accordent à leur interlocuteur : essayez de croiser le regard de ceux qui vous serrent la main... C'est très intéressant de constater qu'alors même qu'il vous serre la main, le cognaçais regarde ailleurs... Et si on créait la liste de ceux qui regardent dans les yeux quand ils serrent la main ???

--
Bernadette, joyeusement vôtre !

...ps : au vu du travail réalisé par l'ASERC envres tous les publics depuis 20 ans, pas fâchée de voir que JM a retiré certains messages de son blog.

Anonyme a dit…

A chti
je suis l'annonyme du 12/02 et je pense qu"il y a méprise sur le sens de mon commentaire : étant également du nord, j'ai voulu démontrer dans mon commentaire (et, j'ai du mal m'exprimer) que les gens du nord sont des gens courageux et qu'il est plus difficile de vivre en haut (je parle au niveau du pouvoir d'achat) qu'à Cognac; et je disais donc aux pers. d'ici d'arrêter de toujours raler, de critiquer.
Ici, ce sont des enfants gatés.

Pour votre info, je prefère les moules frites, la chaleur des gens du nord, des villes comme Lille à Bordeaux, les plages de la côte d'opale à celles de Royan et une course comme Paris- Roubaix
Et vive les Pavés !

Encore désolé.

Anonyme a dit…

Toto a Jaclot
J'ai bien aimé le"Ch'timi
Quand à la noblesse de bouchon,c'est une expression que nous employons souvent dans notre famille . Je suppose donc que nous nous sommes croisés quelque part chez des amis communs.
Cette expression vient d'ailleurs d'une famille bien aisée en poste à Cognac pendant quelques années et qui s'était fait une idée de la mantalité d'une certaine couche sociale de Cognaçais.

Je suis donc tout à fait d'accord avec vous , il est temps que les Cognaçais réalisent que le paternalisme est terminé.
Aujourd'hui il ne faut plus aller a la messe pour trouver du travail. Le temps des seigneurs est révolu. Cette fois, j'espère que les Cognaçais ne se tromperont pas

Toto.bernard

Gribouille a dit…

Au fait PAD , un article dans la Charente Libre c'est la gloire !!!
Enfin ,pour moi vous le méritez.
Champagne.....non en fait une tournée de Cognac Dry !!!!!!!!

Gribouille a dit…

Un petit retour sur ce billet , un autre site propose de noter son maire (d'ailleurs en ce moment les notations sur internet sont d'actualitées avec le trés controversé note2be mais je m'égare), Le site web du Figaro (qui n'est pas mon "canard" préféré mais bon ) propose de noter son Maire (actuellement 1.97/5 pour J.Mouhot comme quoi le Figaro n'a pas que des lecteurs de droite ),de donner son avis sur sa rémuneration etc....
Quelques données stats y figure et enfin une question propose de choisir son Maire parmi des gens célébres aux profils variés.Pour l'instant les internautes ont choisi Yannick Noah (lol) !!!